Menu

59'58" Hadrien Ramond s'arrache et crucifie Périsic,

le Bois Joly chavire et le Fénix retourne sous la cendre.

 

Soirée complètement folle où l'on a retrouvé les qualités saranaises : ne rien lâcher, rester concentré et solidaire jusqu'à l'ultime seconde.

 

L'écart de 4 points avec ses principaux concurrents au maintien permet aujourd'hui au saranais d'envisager la suite avec plus de sérénité.

 

Le déplacement à Ivry la semaine prochaine devrait confirmer cette belle dynamique .

 

Loc

 

Par manque de mobilité la série de photos est très limitée. Désolé.